Départementale. Le quadrinôme « Il est temps » pour le canton de la Gâtine.


30 avril 2021

Les jours se suivent et les candidats sortent du bois, dans le cadre de l’élection départementale prévue les 20 et 27 juin prochains. Rappelons qu’ils ont jusqu’au mercredi 5 mai pour déposer leurs déclarations à la préfecture des Deux-Sèvres. Parmi les trois collectifs déjà lancés dans la course, « Il est temps » se situent clairement à gauche et revendiquent une ambition écologiste. Constitué d’une dizaine de partis et de formations de gauche (dont EELV, La France insoumise, le PC ou encore Solidaires par nature, etc.) Intéressons-nous au canton de la Gâtine. C’est sur la commune de Gourgé que nous sommes allées à la rencontre du binôme Hélène Arnaud et Julien Launay. Une candidature citoyenne pour ces deux artistes locaux. Hélène Arnaud est metteuse en scène, Directrice artistique du Théâtre de l’Esquif, directrice artistique du Pôle Art et Santé pour Mélioris les Genêts à Châtillon sur Thouet, et conseillère artistique pour l’association Ah ? De son côté, Julien Launay est intermittent du spectacle, responsable artistique de la Cie Idéosphère, et fondateur du Tiers Lieu La FabriK, à Chateau-Bourdin. Ils nous expliquent pourquoi ils se sont lancés dans la bataille des départementales.

Le binôme sera accompagné de leurs 2 remplaçants, Sarah Franceschi, (représentante de La France Insoumise) habitante de Saint Pardoux-Soutiers et d’Olivier Rocher (d’EELV) et habitant à Saint-Aubin le cloud. Plus d'infos sur le site internet Il est temps ! Départementales

Commentaires(1)

Connectez-vous pour commenter cet article
Laurent du 79, il y a 1 semaine
la sécheresse 2021 a déjà commencé, comme tous les ans depuis 20 ans elle sera pire que la précédente et comme tous les ans qualifiée d'exceptionnelle ! Et pourtant nous ne sommes pas à l’abri d’inondations en mai et juin ! Toutes les désertifications commencent par l’alternance d’inondations et de sécheresses ! Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite …Nos sécheresses sont purement artificielles, administratives, politiques et idéologiques ! Actuellement les rivières françaises rejettent entre 50 et 70% des précipitations (alors qu'il ne faudrait jamais dépasser les 30% ...) ce qui provoque des inondations, un assèchement mathématique des bassins hydrologiques. Les sécheresses ne sont pas les conséquences du dérèglement climatique mais bien LA cause ! Si on avait DEUX fois plus de précipitations on aurait DEUX fois plus d’inondations mais toujours pas assez d’eau l’été …Même les castors savent que pour avoir de l'eau l'été il faut retenir l'eau l'hiver dans les bassins versants avec des barrages ... Dans moins de 2 mois toute la France sera en alerte sécheresse et ce sont les ZAD EELV qui vont fleurir à la place des réserves d'eau ... ne comptez pas sur les écologistes pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes générés (climat eau et biodiversité)! cf http://pasdeclimatsanseau.unblog.fr/2020/06/27/toute-revolution-est-passee-par-trois-etapes-ridicule-dangereuse-et-evidente/