Le vivant au secours des arbres malades

Des vers microscopiques pour combattre le tigre du platane, les nids de chenilles processionnaires enlevés un à un pour préserver les pins, des pièges à phéromones installés sur les marronniers : sur Parthenay, les techniciens utilisent le vivant pour protéger les arbres malades. Une des solutions pour préserver les arbres qui s’inscrit surtout dans une gestion différente, globale, des espaces verts.

Ecoutez la suite

Share on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

Commentaires

commentaires


grilleprog